Journaliste à part entière

Vendredi soir, la nuit venait de tomber et avec elle une pluie fine et glaciale. Traverser tout Paris ne m’enchantait pas mais la rencontre à laquelle je voulais assister était la dernière de la tournée de promotion de cet auteur.

Ce soir-là, Stéphane Allix était l’invité de la librairie Millepages à Vincennes pour parler de son dernier livre : Lorsque j’étais quelqu’un d’autre.

Livre SA

Un mois avant, j’étais tombée un peu par hasard sur cet ouvrage dans la bibliothèque familiale. Le résumé de la quatrième de couverture avait immédiatement suscité mon intérêt. Dans Lorsque j’étais quelqu’un d’autre, Stéphane Allix raconte comment lors d’une séance de méditation, il a eu une vision aussi troublante que violente : un soldat de la Seconde Guerre mondiale meurt touché à la gorge par un éclat d’obus. Le nom de cet homme et d’autres informations lui parviennent. Obnubilé par cette vision, on le serait à moins, Stéphane Allix fait quelques recherches et découvre avec stupeur que ce soldat a réellement existé. Commence alors une enquête au long court qui l’entraînera jusqu’en Russie

Cet ouvrage aborde des questions existentielles comme celles des mémoires antérieures.

« Durant ma vie j’ai eu conscience de l’existence d’autres temps et d’autres espaces. J’ai senti en moi d’autres mémoires que la mienne. Mais jamais encore cela n’avait été si net, si puissant, si évident ; si perturbant.«  Stéphane Allix

Aurais-je été aussi happée par ce récit si le traitement n’avait pas été celui d’une enquête d’investigation ? Sans doute pas. Etant moi-même journaliste, je m’attache aux faits et aux preuves. Les recherches de l’auteur m’ont, de fait, autant intéressée que les événements relatés ; car Stéphane Allix a beau vivre des événement extraordinaires, il n’en reste pas moins un journaliste en quête de réponses et de sens. Ce livre m’a aussi permis de découvrir le nom de certains thérapeutes que j’espère pouvoir rencontrer et interviewer pour Zen in the jungle.

20180202_210521

Je sentais que cette rencontre allait être spéciale, je ne m’étais pas trompée. Une des phrases de Stéphane Allix m’a particulièrement marquée. Allez savoir pourquoi certaines phrases, selon le moment où on les entend, s’imposent à nous avec l’urgence d’une absolue nécessité. Je me promets de ne pas l’oublier :

« La vie m’a appris que remettre à plus tard, c’est remettre à trop tard. » Stéphane Allix

Inutile de vous dire que je n’ai pas vu passer les deux heures de la rencontre. J’ai découvert un homme passionnant, accessible et d’une grande humanité. Il est des personnes dont vous sentez instantanément qu’elles ont un feu sacré, une lumière en elles, Stéphane Allix est assurément de celles-là.

Stéphane Allix est journaliste d’investigation et auteur du best-seller Le Test. Il est le fondateur de l’Institut de recherche sur les expériences extraordinaires (Inrees), du magazine Inexploré, créateur et l’animateur de la série Enquêtes extraordinaires sur M6.

Site : http://www.inrees.com

Crédit photo : DR

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s