Renouer avec son féminin sauvage

Je viens de finir le merveilleux livre de Stéphanie Lafranque « Gardiennes de la lune », publié aux éditions  Solar dans lequel l’auteur invite les femmes à renouer avec leur nature profonde : « Ce que je nous propose, c’est de venir nous connecter au  cycle de la lune et découvrir que nous le portons aussi en nous. C’est vivre une vie plus naturelle, afin de redevenir qui nous sommes véritablement. Mieux nous comprendre, mieux nous écouter, pour nous réapproprier notre pouvoir personnel. Ces connaissances ancestrales alliées à une profonde écoute de soi nous ouvrent la voie du féminin sauvage. »

A travers cet ouvrage, le lecteur découvre ou redécouvre les différentes phases du cycle menstruel de la femme qui fait écho à celui de la lune – la nouvelle lune, le premier quartier, la pleine lune et le dernier quartier – et les énergies qui y sont associées. Pour les femmes, la nouvelle lune est, par exemple, propice aux méditations, aux divinations et aux rêves prémonitoires. C’est un moment de renaissance idéal pour concevoir des projets et se préparer à l’action alors que, durant le dernier quartier il est courant de vouloir se réfugier dans son monde intérieur. Le dernier quartier est aussi une période où nous avons tendance à nous départir de ce qui ne nous convient plus. On clôt un chapitre de notre vie pour repartir vers un nouveau cycle.  

Le carnet lunaire, un outil de connaissance de soi

Loin de s’arrêter à la simple description des cycles féminin et lunaire, Stéphanie Lafranque nous donne des outils concrets pour apprivoiser cette part de nous, trop longtemps restée dans l’ombre, à travers notamment un carnet lunaire : « Un journal où nous allons noter, à notre rythme, les ponts qui existent entre notre vie (ressentis inspirations, synchronicités, états physiques… ) et la lune ». Pour ce faire, elle nous conseille d’y écrire les éphémérides facilement disponibles sur internet : nouvelle lune, pleine lune, éclipse, super lune, etc. Puis, de mentionner des événements personnels tels que des dates symboliques, la position de la lune dans notre thème astral, les fêtes païennes, etc. Ce carnet se veut une ressource dans laquelle nous pouvons faire mention de nos lectures, des citations ou des chants qui nous inspirent. « Au fil de la tenue de notre carnet, nous verrons les correspondances entre les fluctuations d’énergie et notre activité intérieure. Nous pourrons ainsi appliquer dans notre quotidien le rythme qui nous convient le mieux », explique-t-elle.

Quand le zodiaque entre dans la danse

« Chaque fois que la lune entre dans un signe, à travers des résonances énergétiques, elle nous invite à interroger et comprendre un pan de notre existence », écrit encore Stéphanie Lafranque. Il est donc intéressant de connaître, outre son signe solaire, son signe lunaire. En tant que femme, la lune nous influence tout le temps mais avec des nuances différentes selon notre signe que Stéphanie Lafranque nous dévoile avant de revenir, mois après mois, sur les énergies des nouvelles et pleines lunes. Elle partage ses connaissances de manière ludique en proposant des mantras, le chakra sur lequel travailler, de magnifiques rituels et des indications sur l’utilisation des plantes. Ce livre fourmille d’informations, une vraie bible qui vous accompagnera, tout au long de l’année, dans votre reconnexion à la nature et à celle que vous êtes.    

Gardiennes de la lune, vers la voie du féminin sauvage, Stéphanie Lafranque et Vic Oh, éditions Harmonie Solar, 192 p., 19,90 €.

Crédit photo : Max Ravier et DR

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s