Renaître en 2021

Je suis très heureuse de vous retrouver sur Zen in the jungle en ce mois de janvier. L’occasion pour moi de vous souhaiter à tous une merveilleuse année 2021 ! Que celle-ci vous apporte tout ce que vous désirez et au-delà.

Comme vous pouvez le voir, le blog a fait peau neuve et de beaux projets vont bientôt voir le jour. J’ai hâte de pouvoir vous en dire plus et j’espère de tout cœur que vous serez au rendez-vous !

Pour beaucoup, le début d’année est synonyme de renaissance, de bonnes résolutions, de changement d’habitudes… Une nouvelle année a un côté « page blanche » qui ouvre le champs des possibles.

Aussi me semblait-il de circonstance de vous partager un documentaire inspirant pour bien commencer l’année.

Renaître est un documentaire d’une cinquantaine de minutes sur la gestion de nos peurs, de nos blocages et de nos conditionnements familiaux. Vous pouvez le voir sur la chaîne You tube Tistrya. Il donne la parole à des conférenciers, des coachs et des auteurs tels que Christian Junod, Max Piccinini, André Charbonier, Chantal Rialland, Nassrine Reza, etc.

Les peurs, ces fantasmes qui ne sont pas la réalité

Renaître commence par cette magnifique phrase de Marianne Williamson :

« Rien ne vous emprisonne excepté vos pensées, rien ne vous limite excepté vos peurs, rien ne vous contrôle excepté vos croyances. »

Je vous invite d’ailleurs à aller lire l’article sur le magnifique livre de Marianne Williamson : Un retour à l’amour.

Les croyances dans nos peurs nous empêchent effectivement d’exprimer notre plein potentiel. André Charbonier, le créateur de la méthode Festen, résume bien ce que chacun d’entre nous a un jour ou l’autre traversé : « Quand ça ne va pas dans ma vie. J’ai trois solutions pour m’en sortir : accepter, améliorer, quitter. Je n’ai que ces trois solutions-là. Hors, vous remarquerez que la plupart des gens ne choisissent aucune de ces solutions et leur préfèrent la plainte. Je me place alors dans le rôle de victime, je subis en me disant : c’est à cause des autres, comme ça, je n’ai rien à faire, je n’ai pas à me prendre en main », explique-t-il avant d’ajouter « Si j’ai vraiment des problèmes dans ma vie et que je veux modifier quelque chose, je vais obligatoirement aller voir mes peurs. »

La peur est évidemment nécessaire quand le danger est réel, par exemple quand une voiture nous fonce dessus. C’est elle qui nous pousse à nous mettre en sécurité mais, bien souvent, nos peurs ne sont pas justifiées comme le rappelle avec justesse la psychothérapeute et psychogénéalogiste Chantal Rialland : « La plupart du temps, dans notre monde actuel, nos peurs ne sont pas du tout liées à un danger réel. Nos peurs sont liées à des dangers que l’on fantasme dans l’avenir, qui sont la représentation du réel et non la réalité ».

Identifier l’origine de la peur et la transcender

Il existe quantité de méthodes pour mettre à mal les peurs qui n’ont pas lieu d’être : l’hypnose, la cohérence cardiaque, les techniques de respiration, etc. « Le plus important, c’est d’en trouver la cause » souligne l’ostéopathe, kinésiologue et bioénergéticien Yannick Vérité.

Se demander d’où vient sa peur n’est certes pas confortable mais tellement libérateur ! Parfois, la peur vient de la petite enfance, d’une remarque ou de la projection que nos parents ont sur nous.

Les peurs peuvent aussi émaner de la société comme, par exemple, la peur de quitter un CDI.

« Cette peur de ne plus être à l’abri est une illusion, ce type de situation nous met surtout à l’abri de faire ce qu’on aurait envie », poursuit Yannick Vérité.

Il en est de même dans un couple, quand la personne avec qui vous êtes ne vous convient plus, il est facile de trouver des excuses pour rester avec elle : les enfants, le crédit de la maison, le regard des autres, etc.

« Il n’y a pas de mal à avoir peur, le problème c’est de se laisser paralyser par elle. La question est : est-ce que tu vas te laisser dominer par cette peur-là ou est-ce que tu vas être maître de ta vie ? Devenir maître de sa vie, c’est se dire : OK, j’ai peur de quoi ? J’ai peur d’échouer. Mais si j’échoue, que va-t-il se passer ? Je vais perdre un peu d’argent, des gens vont me critiquer… et alors ! De toute façon, quoi que vous fassiez, il y aura toujours des gens pour vous critiquer », témoigne Max Piccinini puis de poursuivre « Pour savoir ce qu’on veut, la première chose c’est de se reconnecter à son cœur. Nos envies, nos désirs et ce qui est juste pour nous vient toujours du cœur. Ensuite, posez-vous cette question : si tout était possible que choisirai-je de vivre ? ».

Après y avoir répondu, mettez-vous en action, prenez des décisions concrètes pour atteindre vos objectifs. Vous trouverez toujours une bonne raison de ne pas vous lancer, de ne pas essayer ; sauf qu’en agissant ainsi on oublie une chose essentielle : la vie passe à toute vitesse et chaque jour qui n’est pas dédié à la réalisation de ses rêves est un jour de plus qui nous en éloigne.

Crédit photo : Oleg Magni

3 commentaires sur « Renaître en 2021 »

  1. Très heureuse de te retrouver sur ton blog Sophie. La qualité de cet article et du documentaire joint laissent augurer de très belles choses pour les jours prochains. J’attends avec impatience la suite. Merci Sophie et à très bientôt.

    J'aime

  2. Merci pour cet article; il me vient en tête ces vers de Kipling pour nous rappeler que rien qui ne soit digne d’intérêt dans notre existence ne se présente sans risque d’échec…
    « Rire, c’est risquer de paraître fou
    Pleurer, c’est risquer de paraître fragile
    Aller vers quelqu’un, c’est risquer de s’engager.
    Montrer ses sentiments, c’est risquer de s’exposer.
    Présenter ses idées, ses rêves aux autres, c’est risquer de les perdre.
    Aimer, c’est risquer de ne pas être aimé en retour.
    Vivre, c’est risquer de mourir.
    Espérer, c’est risquer de désespérer.
    Essayer, c’est risquer d’échouer. »

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s