L’économie circulaire, une porte ouverte sur le minimalisme

Plus les années passent et plus je me déleste de ce qui ne m’est plus indispensable. C’est ainsi qu’en vue d’un déménagement, il y a environ deux ans, j’ai commencé à vendre toutes sortes d’affaires qui encombraient mes placards… pour ne plus m’arrêter ensuite.

J’habite Paris et dans cette ville les appartements ne sont pas immenses. Alors, autant vous dire que les placards se remplissent très vite ! Mais il y a aussi des avantages à ça. Je suis, par exemple, plus ordonnée qu’avant et j’accumule aussi beaucoup moins.

Quelques pistes pour néophytes

L’économie circulaire vise à changer de paradigme par rapport à l’économie dite linéaire, en limitant le gaspillage des ressources et l’impact environnemental, en augmentant l’efficacité à tous les stades de l’économie des produits. Cela consiste, notamment, à vendre des objets dont vous ne vous servez plus.

En ce qui me concerne, je vends surtout des vêtements, des accessoires de mode, des livres et des objets de décoration. Pour les livres, je passe par les sites Momox et Gibert. Ces deux enseignes ont l’avantage d’avoir des applications très intuitives qui vous permettent de scanner directement les livres et de voir à quel prix ils sont repris, vous n’avez ensuite qu’à finaliser la vente, préparer le colis et l’amener dans un point Mondial Relay.

Pour ce qui est des livres non repris, j’avais pour habitude de les amener chez Oxfam dont la bouquinerie, rue Daguerre, n’était pas loin de chez moi. Cela dit, vous pouvez aussi déposer vos livres dans des « boites aux livres » comme il en existe des milliers à travers toute la France.

Pour les vêtements et autres accessoires de mode, j’ai pour habitudes de passer par l’application Vinted. La mise en ligne des articles est simple, les ventes sont sécurisées et les frais de port sont à la charge de l’acheteur. Pour vendre plus rapidement, je vous conseille de :

  • Prendre des photos de qualité et lumineuses de vos articles.
  • Mettre des prix raisonnables.
  • Vendre des affaires neuves ou en parfait état.
  • Suivre le rythme des saisons – vous aurez moins de chance de vendre une robe d’été au mois de décembre.

Dernière astuce, lorsqu’une personne est intéressée par un de vos articles, vous recevez une notification. Dans ces cas-là, pour vendre plus vite, n’hésitez pas à proposer un prix de deux ou trois euros moins cher ; bien souvent cela suffit à déclencher l’achat.

J’ai aussi vendu certains objets de décoration sur Vinted mais là où ils partent le mieux c’est encore sur le site Le bon coin. Il existe aussi le site et l’application Videdressing où il m’est arrivé d’acheter de très belles pièces mais je n’ai pas d’expérience chez eux en tant que vendeuse.

Un pas en arrière, trois pas en avant !

Quand j’ai décidé de me séparer de certaines de mes affaires, qui n’étaient pas sorties de mes placards depuis des mois, des petites phrases revenaient sans cesse : « Et si ça venait à me manquer » ou encore « Ne vais-je pas le regretter ?». Finalement, je me suis vite rendue compte que je ne regrettais absolument aucun de ces objets, vêtements ou livres ! C’est fou comme on peut être attachés au choses sans raison tangible comme si ça nous rassurait d’être l’heureux propriétaire de centaines de livres, d’autant de vêtements et autres objets non indispensables. L’abondance n’a rien à voir avec ça non plus.

J’ai aussi pris conscience à quel point nous avons une fâcheuse tendance à accumuler et à posséder trop de tout : livres, CD, vêtements, sacs, chaussures, etc. Pour tout vous dire, j’ai commencé ce désencombrement il y a deux ans et, malgré un appartement plus grand, mes placards sont encore beaucoup trop pleins !

Aujourd’hui je n’achète quasiment plus de première main, les étagères de ma bibliothèque sont réduites aux livres qui ont changé ma vie – livres que j’achète d’ailleurs souvent en double ou en triple pour les offrir autour de moi – et où les objets conservés dans mon appartement sont ceux liés à de beaux souvenirs ou ont été offerts par des personnes chères à mon cœur.

Les effets secondaires ? Que du bon ! Faire le tri dans ses affaires est un excellent exercice pour faire le tri dans sa vie. Ne garder que le meilleur c’est tout de même mieux que d’entasser toutes sortes de choses, situations, relations inutiles ! Cette expérience a été un excellent moyen de gagner de la place, évidemment, mais surtout de lâcher prise sur les choses et les situations. Je me suis rendu compte que mes idées étaient aussi plus claires, mes raisonnements encore plus rapides, comme allégé d’un poids inconscient.

Je vous mentirai en vous disant que je suis devenue minimaliste mais je tends vers une consommation plus raisonnée et, il me semble, plus responsable.

Crédit photo : Becca Mc Haffie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s